Nutrition

Quelle huile pour quel usage ?

11 décembre 2016

Une huile qui n’a pas été pressée en 1ère pression à froid a été produite en pression à chaud ! L’huile provient de céréales, de graines ou de fruits. Chaque huile a une composition différente en acides gras. Elle se fait en décortiquant les matières oléagineuses, puis par broyage pour obtenir une pâte, puis par pressage.
L’huile produite en pression à froid se fait par pression hydraulique à 60°C maximum, puis elle est décantée et filtrée, puis mise en bouteille en verre opaque. Ce sont de véritables jus de graines ou de fruits, naturels et riches en nutriments utiles et bénéfiques à l’organisme.
L’huile raffinée industrielle est produite à chaud. Elle est souvent en bouteille plastique et bien limpide. Elle se fait entre 160 et 220°C, suivi du dégommage pour retirer les acides gras et protéines (qui pourraient créer une instabilité de l’huile), puis du raffinage ou de la neutralisation (ajout de substances alcalines), puis la décoloration, puis la désodorisation, puis le fractionnement pour éviter la cristallisation, puis subi un traitement contre l’oxydation par ajout d’antioxydants synthétiques, et pour finir, le résidu de l’huile brute est traité avec l’hexane, un solvant pour en extraire encore un reliquat d’huile !

Ces huiles industrielles contiennent donc des molécules dangereuses et des produits nocifs. Les acides gras « cis » sont transformés en acides gras « trans » qui ne sont pas métabolisables par le corps. Ceci entraine des risques d’hypercholestérolémie, de résistance à l’insuline, d’obésité, etc.
L’important pour une huile est d’avoir un bon rapport en oméga-3 et oméga-6, les meilleures étant celles de noix, de colza, de soja bio, de germe de blé. Celles riches en oméga-3 ne se chauffent pas (colza, lin, noix, noisette…).

Mes conseils

  1. Préférez toujours une huile en « Pression à froid » et bio.
  2. Variez les huiles pour avoir un apport en omégas 3 (lin, colza…), 9 (olive) et 6 (maïs, tournesol).
  3. Ne chauffez que celles qui montent en température : olive (non vierge) ou tournesol en cuisson douce, et si cuisson à + de 100°C, huile de pépins de raisin ou d’arachide.

Vous Aimerez Également

Aucun commentaire

Ajouter une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.